POINT ELECTRONIQUE

Le site d'information et de prévention sur le piratage des box internet !
 

 

 

POINT ELECTRONIQUE

Le site d'information et de prévention sur le piratage des boxes internet !

Les Hackers

On appelle hacker un individu qui parvient à s’introduire dans les réseaux informatiques sécurisés des organisations ou des particuliers. Apparus au début des années 80, ces pirates informatiques défraient régulièrement la chronique par leurs prouesses. Ils « craquent » les réseaux pour prouver aux concepteurs que leurs logiciels de sécurité ne sont pas fiables à 100%, pour diffuser des messages, ou à des fins personnelles. Zoom sur 3 figures historiques du grand banditisme informatique.

 

Kévin POULSEN, l’incorrigible.

 

En 1983, « Dark Dante », âgé de 17 ans, s’amuse à pirater le réseau Arpnet (l'ancêtre d'internet) à partir de son université californienne. Devant ses capacités, il est embauché comme consultant au Pentagone, ce qui ne l’empêche pas de continuer à hacker. Pour s’équiper, il se sert illégalement dans les centraux de la compagnie Pacific Bell. En 1987, il parvient même à obtenir des documents secrets défense ! Il n’échappera pas longtemps au FBI : il sera arrêté en 1989 mais prendra la fuite avant son procès. Il réalisera alors son hack le plus célèbre : le piratage du standard d’une radio afin d’être le 102ème appel et le gagnant d’une Porsche ! Sa cavale s’arrêtera en 1991, où il écopera de 4 ans de prison et de 56 000 dollars d’amende à verser à la Pacific Bell. Il est aujourd’hui rédacteur en chef de Wired News et prête main forte au gouvernement dans la lutte contre les pédophiles sévissant sur internet.

Kévin MITNICK, l'adepte du phreaking.

 

De 1980 (où il est âgé de 17 ans) à 1992, la vie du « Condor » ne va être qu’une succession de piratage suivit d’arrestation. Le dada de Kévin, ce sont les réseaux de téléphone. Il détournera ainsi des lignes téléphoniques de Pacific Bell, et s’introduira dans les réseaux de Fujitsu, Motorola, Nokia et Sun Microsystems. On lui prête également une petite escapade sur le site du pentagone. En 1992, il pirate le système de boîtes vocales de Pacific Bell et commence à être traqué par le FBI qui le fait figurer parmi les 10 personnes les plus recherchées des USA. Il sera finalement arrêté en 1995 par un consultant en informatique, hacker lui aussi. Après 5 ans de prison, il est devenu écrivain et consultant en sécurité informatique sur internet et affirme s’être assagi…

 

Gary MAC KINNON, le passionné.

 

Entre 2000 et 2002, le hacker britannique va s’infiltrer dans les réseaux des plus grandes organisations secrètes américaines comme L’US Navy, l’US Air Force, la NASA, la NSA et le Pentagone ! Comment ? En s’introduisant dans des petits ordinateurs peu protégés lui permettant d’accéder à d’autres sans la moindre difficulté ! Pourquoi ? Parce qu’il est passionné d’astronomie, qu’il a déjà vu des soucoupes volantes à l’âge de 12 ans et qu’il est persuadé que le gouvernement américain nous cache tout un tas d’informations à ce sujet comme l'affirme internet. En 2002, un informaticien repère son manège qui mène à son arrestation par la police britannique. Celle ci le condamne à 6 mois de travaux d’intérêts généraux alors que les américains lui prévoyaient 70 ans de prison s’il été extradé. Qu’a-t-il donc découvert pour avoir droit à une si lourde peine ?

 

Pour en savoir plus :

http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/tendances/produit-high-tech/les-hackers-les-plus-celebres_1611084.html

https://www.youtube.com/watch?v=ET1F5s5SEhY

 

Point electronique

Ce site a été créé et mis à jour par

www.point-électronique.fr

Mentions légales

CONTACT

Copyright © 2017 Point Electronique